Derniers articles

Le King de la Paca Jean Claude Morel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Logo Laurier5

 

  Le King !..durant toutes ces Années 

Jean-Claude Morel

a été un animateur assidu du Comité Paca

                              Mon Passé et ma Suite

   En 1986

   J’ai débuté sur une Golf GTI où dans mes débuts je me suis fais la main et en même temps plaisir pendant 2 Saisons.

1989 : Changement de monture : je fis l'acquisition d’une Renault 5 GT Turbo qui me paraissait être la voiture pour accrocher quelques bonnes places de classe.

L’année 1990 pour Moi :

Je suis resté en Stand Bye car j’ai acheté mon Garage.

Morel

En 1991 :

     Puis tout en bossant, l’esprit compétition me trottait dans la tête, les envies me reprenaient car la course c’est une drogue qui vous quitte difficilement.

    Je trouve chaussure à mon pied  une Simca Rallye II 1300 cm3 :

     Car à cette époque beaucoup de pilotes étaient branchés sur Simca Rallye II,de quoi se faire plaisir et de quoi affronter les fameux effrontés et ils étaient nombreux!... Bien vite, je rentrais dans le bain et le vif du sujet :quelques belles places d’honneur,c’était le pied !... Des luttes sans merci, il y en avait à revendre, chacun modifiait et apportait ce qu’il y avait de mieux à leurs bolides, qui déjà développait 140 cv. Ca commençait à devenir des bombes, mais l’ambiance était tellement bonne en groupe F que l’on avait du plaisir à se retrouver et à se mesurer aux autres adversaires.

1992:  

    Là, je fis un pas de plus, le garage commençait à bien marcher :

  Rallye 2J’avais donc l’idée d’expérimenter mes idées qui gambergaient dans ma tête,pour pouvoir aller chercher des podiums de groupe et classe :    C’est-à-dire monter un moteur de 2 litres Toyota de F3, et me peaufiner le châssis au petits oignons.

    Et là,tout de suite je sautais dans un baquet où les chevaux étaient sous un capot qui devenait volumineux avec 170 CV,ça poussait fort au départ et à l’accélération, la voiture levait le nez et le train avant se dérobait presque,avec un peu de maîtrise, cela devenait du plaisir car je ressentais de fortes sensations. J’ai couru pendant 3 saisons avec cet voiture, mais bien vite j’eu envie de me mettre dans un baquet plus étroit: celle d’une monoplace.

1998:                                                                                                                                          

1ere dallara F2 Ford(2)

 

     Une Formule m’attira et j’achète une belle Formule F2 Dallara à moteur Ford Corswort.Pour ma part, cela ne me

déplaisait pas, cette conduite où les roues vous les voyez presque tutoyer l’herbe des bas côté. Là, de nouveau j’affichais de bons chronos et je me disais :

Tu roules 2 saisons avec, pour bien se peaufiner et réfléchir pour le prochain achat.

   De 2000 à 2002 

Capture

      Subitement avec ma fougue et ma jeunesse ,je tombe sur une belle F2 Reynard 90 D,châssis de F3000 moteur BMW 1600 cm3 ,je saute sur l'occasion pour faire son achat,quelques essais de prise en main où là je découvre la puissance de ce BMW  mélodieux et un châssis qui collait au sol avec ses 230 cv. Pour ma part les moteurs ça me connait.Sans toute fois laisser tomber mon garage ,je decide de la préparer par mes soins avec les conseils de mon ami Roger Peraccia et aussi de peaufiner le châssis . Là, j'entamais quelque bons résultats de groupe et classe et un bon nombre de victoires au scratch en Régionale et 1er de la Ligue Paca.

 2003

Dallara F3 2        Je voudrais à nouveau venir sur une F3 Dallara 398, je la garde à nouveau 2 saisons ,avec une grande satisfaction bien sûr : beaucoup plus de couple mais cependant elle m' obligait de jongler sur des passages plus pointus et  d'être plus agressif au volant .

Intermaide d'une Vidéos sur Jean Claude

Logo Morel Ventoux

En 2005 :

  Le Mont Ventoux était tout près de chez moi et ce fut une belle occasion de me tester.

   Je m'engage avec cette F3 Dallara 398 sur ce parcours où je termine 5ème de classe en 4 m 30,243 cela est long sous un casque en ébullition, mais les chronos étaenit bons, j'etais trés  satisfaisait bien sûr. Car devant moi, beaucoup de pilotes expérimentés roulaient beaucoup et faisaient le Championnat de France de la Montagne.

           Rebondissement

     Une infos quelques mois aprés me vient à l'oreille : la F2 Reynard 90D que j'avais possédé ,était à nouveau en vente. Vite fais je prend contact et me voici à nouveau au volant de ma Reynard 90D. Nous avions déja en commun ,elle et moi eu de l'amour et maintenant des choses à se redire ,elle m 'a fait connaître à nouveau des victoires au Scratch et le nombre je ne m'en rappelle pas mais plusieurs fois Champion de Ligue et beaucoup de victoires aux scratch en régionale.

2005 :

Morel voiture   Je craquais à nouveau et finalement après négociation,  j’allais chercher la belle qui m’avais déjà procuré de belle performance et sensation. Nous avions déjà en commun un passé elle et moi ,je connaissais son comportement, bien sûr : un BMW effectue moins de kilomètres mais il est plus pointu et ça claque bien à l'oreille .

En 2006 :        D'ailleurs j'ai profité de cette aubaine pour  m'engager une nouvelle fois à la Course de Côte du Mont-Ventoux tout près de chez moi Marseille – Le Ventoux ,90 km . Cela permettait de faire cette grande épreuve que tous les pilotes ont envie de la faire et de connaitre au moins une fois .  10km, 500 cela était bon pour le roulage,un beau weekend de 52 kms était le top pour se présenter après sur des régionales, j'etais en pleine forme:

      Le Ventoux, c'est pas moins de 4 minutes et 21 secondes d'adrénaline avec ma Reynard 90D  que l'on se procure surtout à l’entrée des 7 virages où à ce passage, l’erreur n’est pas permise sinon ça touche à droite et à gauche .Dans les sous-bois entre ombre et soleil on dirait à l'horizon un véritable  miroir sur la route qui cache la longueur des enchainements de ligne droite, où l’on atteint les 195 km/h entre les arbres. Déjà avec un 1600cm3 cela veut dire avoir un gros cœur et de fortes sensations, imaginer en F3000. Le pourcentage sur le milieu du parcours de la course est de 9,3% et un dénivelé de 940 mètres .

   Il ne faut pas un petit moteur poussif mais par contre des chevaux qui répondent au exigence du pourcentage.  Pour moi j’étais bien placé au général de Classe et de groupe , 1er de Classe en DE2 en 4 m21,422 mais sur ma dernière montée de course, j’avais le couteau entre les dents.

    Mais voilà quand on est trop gourmand ,vouloir gratter quelques dixième, je suis parti à la faute au grand  gauche de l'arrivée du Chalet Reynard 50 mètres avant la ligne d’arrivée ,et mon attaque s'est traduit par un tête à queue avec ma Reynard 90D, Décidément, le virage n’a pas apprécié la Reynard au (Chalet Reynard ). Pour ma part dans ma tête figurez 1er de classe était fini : en effet, les costaux du Championnat de France étaient présents. Le plateau était conséquent et très relevés surtout avec le Stéphanois Fréderic Prudent sur Reynard 89D et le Lyonnais Jacky Bouvier qui était en tête du Championnat en DE 2 sur sa Martini, c'etait le seul épouvantail qui restait devant moi. Finalement personne améliora à la dernière montée de Course mon chrono, et je termine en beauté 1er de Classe DE2 . Mais bon le plaisir d’avoir fait cette course mythique ça ne s’oublie pas et quel souvenir déjà par la beauté de cette Course avec les 7 virages très typiques qu'il faut bien négocier ,et l'épingle droite en milieu de parcours en escalier du lieu dit du Bois c'est là que l'on gagne quelques centièmes.

Quel est votre meilleur souvenir en compétition ?

Le Mont-Ventoux bien sûr !...

C0282T01

        Eh bien de  2006 à 2015 je suis resté fidèle à ma F2 Reynard 90D,on fait une excellente union tout les 2.     Car avec cette voiture il y a eu beaucoup de choses qui se sont passées entre nous deux,j'étais à l’écoute du moteur pour voir s'il avait sa pleine puissance et ensuite ?.. D’abord l’osmose, la compréhension de son comportement, la confiance et en plus toutes les courses qu'elle m'a fait gagné et que j’ai gagné,elles sont multiples et j'ai été plusieurs fois Champion de Ligue de la Paca.

Combien de victoires avez-vous gagné ? 
L’inconvénient chez moi , c'est que je n’ai jamais tenu compte de mes victoires .Bien sûr elles sont nombreuses. Plusieurs fois champion de Ligue ,de nombreuses victoires au scratch mais avant tout j’ai pris du plaisir et j’en prend encore.

En 2014:

Podium et victoires de groupe et de classe en régional Paca et une Finale de Coupe de France à Limonest

Morel voiture 2   

     Etant qualifié 1er de Ligue de la région Paca, je devais aller aborder la Finale de la Coupe de France à Limonest 2014. Je termine 1er de Classe et premier de groupe je suis comptant de moi. Belle Saison,mais de nouveaux pilotes aiguisés viennent me chatouiller, ce qui apporte du piment. A moi d'être à la hauteur pour conquérir des podiums .

2015 :

Quel regard portez-vous sur vos multiples saisons en F2

    Comme toujours rencontrer des copains,s'évader un weekend pour se changer les idées du boulot et le plaisir de courir me faisait beaucoup de bien. Malgré ma hargne j'ai bataillé car mes adversaires ne m'ont guère laisser de répit. J’ai des adversaires coriaces et talentueux depuis fin 2014 il y a une jeunesse qui commence à avoir du talent et des voitures plus sophistiquées et performantes que la mienne. A moi de rester dans le coup,ma sagesse et mon expérience feront le reste des débats, pour acquérir encore des podiums et me battre.   

      Peut-on déjà parler de 2016 ?                                                                                                                                     

    Oui, à  la Course de Côte du Muy en régionale j’ai voulu faire en double monte une expérience et un essai sur une Norma M20F de Christian Sounac voiture ex-Nicolas Massu. Je n'avais pas fait des essais préliminaires avant . Ce fut assez concluant pour les 2 premières montées d’essais.Confiant,  je décidais d’attaquer un peu plus et à la 1ère montée de course voilà que sur la ligne d’arrivée  je fais un léger travers qui me fait toucher le muret à 10km/h (mais sans gravité heureusement pour la voiture. Du coup j’ai stoppé la course et je suis rentré tout penaud chez moi pour réparer mes légers dégâts, mésaventure à oublier,on n’est pas parfait.

Envisager vous une autre Monture en 2016 ?

 Pour l’instant la F2 m'a satisfait, je l'ai mise en vente, après on verra pour la prochaine saison, sinon si rien ne se passe ,je repartirais sur ma princesse Reynard 90D, maintenant on fait un vieux couple. Si elle part je serais un peu triste, car elle ne m'a jamais fait faut bon dans les mauvais moments, ça a  toujours été une bonne voiture qu'il faut bien sûr bichonner.

    Oui pourquoi pas une Norma où autre voiture : Faut voir la situation actuelle qui n’est pas toujours reluisant et on atteint un âge où l'on a  plus de sérénité, mais l’engouement de se battre est toujours là .  On verra  bien !.....

Conclusion et propos recueillis par Alain

Merci Jean-Claude

       Le Marseillais Morel Jean-Claude , cela est sûr est un super pilote sympathique et respecté, cela est incontestable, il l'a prouvé  aux Palmarès éloquents depuis ses débuts,il est toujours à la pointe des performances avec un tempérament agressif au volant mais dans une conduite toujours coulée. La région Paca et sa Ligue peut être fiere de Jean Claude Morel qui avant tout  a prêché pour l’évolution de son Garage de la Gavotte où il se consacre abondamment et bien avant sa passion de pilote . Une fois de plus, son Hobby de  loisirs lui apporte un peu de détente dans ce sport où il n'est pas un Pro, mais il l'assume avec rigueur et avec une voiture toujours nickel.  

         La compagnie de sa femme toujours présente et de ses Filles lui apporte  de la sérénité, un soutien pour sa concentration et le plaisir d'être soutenu par l'environnement Famillial, cela est important pour Jean Claude.

A Bientôt sur les Courses

Sportivement Jean Claude

 

logoUne Mention Spéciale:

Je ne veux pas oublier mon ami Roger Peraccia que je remerçie infiniment,  qui m'apporte aussi sa prestation en mécanique ,toujours disponible sur les lignes de départs à mes côtés et à l'écoute de mes chronos .

 

 

 

 Propos recueillis et mise en page par

Audibert alain

Fréjus-83600

                                                 Merci Jean Claude

http://sport-competition.com

 Bonne Inter-Saison Alain 

 

 

 

Images 2014 & 2015

                                                                     Defilement photos